dimanche 5 février 2017

30 disques post-punk de 1979 à 1982 (part 3)

Rikk Agnew – All By Myself



En 1982 Rikk Agnew, ex-Christian Death, enregistrera ce disque tout seul comme un grand. On ne dirait pas pourtant, tellement tout est bien joué. Cet album comporte au moins cinq hits qui me rendent absolument débile.



Savage Republic – Tragic Figures



Groupe à la discographie immense, Savage Republic a piqué dans cette liste la place de The Fall. To each his own. Comme d’autres dinosaures, ils continuent à sortir des disques sulfureux et intrigant comme Aegean (Mobilization / Nuit et brouillard 2014) dont on parlera ici bientôt. En attendant, je te propose un extrait du premier album Tragic Figures de 1982.



Siouxsie & the Banshees – Join Hands



Ah Merde ! Mon Siouxsie préféré, The Scream, est de 1978. Difficile pourtant de ne pas évoquer Siouxsie et sa voix, son style mille fois imités. Siouxsie, reine de la nuit, copine de Sid, impératrice de la mode et égérie de Vivienne Westwood. Elle a influencé le mouvement punk durablement, musicalement et esthétiquement. Et les disques vieillissent très bien.



The Birthday Party – Prayers On Fire



Mené par Nick Cave, l’emblématique, ce groupe australien apporte une touche roots à cette liste. Aux portes du blues d’un Dead Moon ou d’un Pere Ubu, décharné, vif, tendu, The Birthday Party propose une vision particulière, dérangée et dérangeante, loin de la new wave tubesque.



The Comsat Angels – Sleep No More



Groupe maudit dont la première tournée américaine fut annulée pour une histoire d’appendicite, The Comsat Angels a pourtant laissé des traces profondes et tout un tas de fans qui les mettent tout en haut de la liste, dans les trois ou quatre meilleurs groupes. J'adore vraiment les deux premiers albums, Waiting For A Miracle et Sleep No More, indispensables l’un comme l’autre.



The Cure – Seventeen Seconds



Quoi ? Cure pas post-punk ? bien sûr que si. Pas juste du post-punk, mais partiellement. Pour preuve ce M tiré du second album. Il faut souligner la productivité dans le talent puisque Cure a produit quatre albums majeurs entre 1979 et 1982. Et comme Madame Siouxsie, quel impact Robert Smith a eu sur le style de toute une génération !




à suivre… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire