dimanche 10 avril 2016

Hausu - Total

Beaucoup de choses intéressantes sur le label Hardly Art ces dernières années : Protomartyr, Broken Water, Black Marble, Hausu, et sans doute d'autres disques qu'il me reste à découvrir.



L'album d'Hausu me fait le même effet que le Crumbling The Antiseptic Beauty de Felt. Le premier point commun entre les deux groupes, c'est la maîtrise du gratouillage. De la belle virtuosité qui donne envie de faire du air guitar avec les doigts. Ensuite, il est difficile de les ranger dans une case. Felt n'est pas vraiment représentatif de la new wave des années 80. Hausu passe allègrement de passages post-punk classiques à des moments plus hardcore tendance Ebullition records, avec une voix rugissante et des riffs saignants. Une recette assez inédite pour moi.



Je pense qu'il y a moyen de prendre une immense claque en regardant Hausu jouer en concert. ça joue, c'est honnête et inspiré. Que demande le peuple ? j'espère juste que le groupe a encore des projets et qu'il ne me faudra pas aller jusque Portland pour les voir. Ph.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire